Les Poules

Conseils d'élevage de nos poules

Tout élevage de volaille commence par la question : quel type de poule souhaité-je élever ? Des poules pondeuses de type industriel qui pondront plus de 300 oeufs par an ou bien, comme nous,  des poules d'ornement qui ne pondront qu'une centaine d'oeufs par an mais qui répondront à un standard reconnu, c'est-à-dire un cahier des charges international qui définit leur caractéristique. Cependant, avant d'acquérir vos sujets qui feront de vous un producteur ou un éleveur amateur passionné, vous devez vous poser la question de l'endroit où les mettre. Bien sûr, nous rêvons tous de les voir gambader dans le jardin, de les croiser au détour d'un chemin, mais suivant les races que vous déciderez d'acquérir certaines s'accommoderont d'un enclos à ciel ouvert, alors que d'autres, si vous ne pensez pas à le couvrir d'un toit, s'envoleront très vite... Pensez aussi à préserver une bonne entente avec votre voisinnage, car si les poules ne chantent pas le matin, le coq lui ne se privera pas de claironner de bon matin au risque d'irriter vos voisins ... Alors, parlez de votre projet autour de vous, il serait dommage d'acheter un coq puis de devoir le passer à la casserole car son chant dérange votre voisin.

Maintenant que vous avez défini l'endroit de l'implantation de votre poulailler et que vous avez choisi le type de poule que vous souhaitez acquérir, il vous faut acheter leur logement. Il existe des modèles déjà pré-fabriqués qu'il vous suffira de monter ou bien vous pouvez tout aussi bien créer votre volière et son parcours à votre idée. Quoiqu'il en soit assurez suffisamment de place à vos sujets, ils auront aussi une mangeoire, un abreuvoir et de l'alimentation adaptée à leur condition.

C'est le moment, vous êtes prêts à recevoir vos nouveaux compagnons ... Si vous commencez un élevage de volaille, il serait bon de ne pas se lancer dans plusieurs types de race différente à la fois. L'expertise d'une race est longue à acquérir, prenez votre temps, vous n'aurez que de meilleurs résultats lors de vos futures expositions. Ainsi, vos qualités de sélectionneur seront reconnues. Vos trouverez vos reproducteurs directement chez les éleveurs (voir la liste des éleveurs ci-dessous) ainsi vous pourrez toujours négocier le nombres de sujets. Aussi, vous connaitrez leur origine, leur cadre de vie, leur alimentation ... Les expositions sont aussi l'endroit où l'on peut acheter des animaux, seulement les éleveurs ne seront pas forcément présents lors de l'exposition.

De retour à la maison, les oiseaux seront placés dans leur nouvel habitat, un temps d'acclimatation de quelques jours devrait leur permettre de s'adapter à leur nouvelle condition de vie. Chez les volailles, comme de nombreux animaux, il y a une hiérarchie qui s'instaure entre chaque sujet. Les coqs se disputent la place de leader entre-eux ce qui leur légitimera le coche des poules. La poule a le même comportement que le coq avec ses congénères. Soyez vigilant lors d'intégration de nouvelles poulettes dans un parquet existant, les sujets doivent s'apprivoiser et la hiérarchie s'établira d'elle-même. L'élévage en général requiert de la disponibilité : les animaux doivent être alimentés et abreuvés quotidiennement, occasion de leur rendre visite pour les admirer. Le soir venu, prenez soin de fermer la porte de leur cabane car les prédateurs sont nombreux la nuit à rôder autour de nos poulaillers.

La reproduction nécessite de former les parquets de plusieurs sujets, un coq sera accompagné de 4 à 5 poules. Si vous souhaitez intervertir des sujets, la poule porte potentiellement le sperme du coq pendant plusieurs jours. Pour être assuré qu'une poule soit bien fécondée par le coq avec lequel on veut la croiser, un délai de trois semaines est souvent observé. Dès cet instant, vous êtes sûrs de l'origine des poussins. Les poules sont des oiseaux qui pondent par période avant de couver. En vue d'une incubation, les oeufs seront stockés dans un endroit frais 12-14°C. Il ne faudra jamais dépasser les 20°C car l'oeuf commencera son cycle de développement interne. Le stockage s'effectue à plat, il convient de les retourner régulièrement 2 fois par jour sinon le germe collera à la membrane interne de l'oeuf et l'embryon mourra dans les premiers jours. Dans le cas où votre objectif n'est pas la reproduction : bon appetit ! Car tous les oeufs sont consommables ... 

Il existe deux types d'incubation. L'une dite naturelle et l'autre dite artificielle ... L'incubation naturelle respecte les cycle de la nature, la poule pond puis couve. Par cette méthode, l'implication de l'homme est très sommaire : protéger la poule des prédateurs et de ses congénères car elles ne manqueront pas de venir pondre dans le nid de la couveuse ... Durant la couvé qui dure 21 jours, la poule continue à s'alimenter pendant cette période, alors pas d'inquiétude si vous voyez la poule en dehors de son nid ... Il n'est pas surprenant de voir la poule sortir de son nid pendant 20 à 25 minutes, les embryons ne mourront pas pour cela !!! L'incubation artificielle est à votre charge, vous devez gérer tous les élénements de la couvée : hygrométrie, température, retournement des oeufs ... Toutes les couveuses ont leur notice explicative, elles sont à suivre pour mener à bien vos naissances ...

Le suivi de la naissance et l'éleveuse (lampe ou système de chauffage) ne concernent ici que les cas d'incubation artificelle car dans la nature la poule saura protéger ses poussins. Le niveau d'hygrométrie de la couveuse doit être plus élevé dans les derniers jours d'incubation (~70% d'humidité dans l'air) et le retournement des oeufs doit être arrêté au 18ème jour. Au 21ème jour, les poussins naissent, il s'agit de les mettre en éleveuse sous une lampe artificielle qui les maintiendra à la chaleur les premiers jours. Au fur et à mesure des jours, la température de l'éleveuse sera réduite jusqu'à sa suppression totale.    

Le côté "passion" de nos élevages a aussi ses contradictions car l'objet de nos élevages est aussi et surtout la "sélection" de sujets qui sauront perpétuer le respect des standards. "Sélectionner" c'est "Tuer" car notre sélection artificielle doit reproduire en partie la sélection naturelle. Cette sélection débute dès la naissance : par exemple un poussin qui a besoin d'aide pour naître dissimule une anomalie qu'il ne faudra pas transmettre à sa descendance, un poussin trop chétif vivra dans votre élevage car il aura toujours de la nourriture à disposition, posez-vous la question de savoir comment il pourrait survivre dans la nature, un poussin qui naît avec une déformation des pattes (déformation souvent due à un mauvais réglage de température dans votre incubateur) ne devra pas être conservé  ... Cette sélection s'effectue à chaque stade de l'évolution d'un poussin, dès que vous pouvez analyser la forme de crête, le port des ailes, la forme du brêchet (os du milieu du ventre), c'est déjà et toujours le moment de sélectionner votre cheptel jusqu'à obtenir les sujets qui feront votre renommée !!! L'obtention d'un sujet idéal pour un juge avicole nécessite le sacrifice de nombreux de ses frères et soeurs ...

Lors des expositions, chaque animal est évalué suivant le standard de chaque race par des juges expérimentés. Les notes attribuées sont l'aboutissement de votre travail de sélectionneur. De plus, les expositions sont aussi un moment d'échanges et de rencontres avec les autres éleveurs.

×